Ici seront donc déposés tous les coups de gueule, les réfléxions, ou interrogations sur les phénomènes de société, ou sur l'actu. Amis des news et de la critique, bienvenue dans l'édito!

LA RENTREE DU PAF 

saison 2013-2014

 

L’été, on ne travail pas, on sort avec nos amis, on oublie le stress des examens et des contrôles, les profs qui nous tapent sur les nerfs... et on ne regarde pas vraiment la télé ! Et si on la regardait, on arrêterais vite parce que cet été, comme les précédents, ce sont enchaînés les rediffusions de classiques, d’émissions et c’est à coups de best-of que les chaînes on rempli leurs cases horaires. Mais dans l’ombre des sièges de leurs chaînes, les directeurs des programmes planifiait leurs plan pour gagner la course sans fin à l’audimat.

 

Avec cette année un enjeu supplémentaire : le creno de 18h à 19h, plus communément appelé le pré-access prime-time (prime-time : le programme à 20h50, access prime-time : de 19h à 20h; environ avant le JT, et donc pré-access prime-time : de 18h à 19h).

Et dans cette bataille ce sont D8 et Canal + qui tire leur épingle du jeu. Bien que D8 fasse partie du “groupe” Canal +, c’est l’affrontement entre l’émission de Cyril Hanouna “Touche pas à mon poste” et le célèbre “Grand journal” repris avec succès par Antoine de Caunes. Changement d’animateur aussi pour France 5, Alessandra Sublet à cédé sa place à Anne-Sophie Lapix (qui se débrouille plutôt pas mal) dans le programme “C à vous” qui talonne les talk-shows de D8 et Canal. Mais la chaîne qui tente désespérément de s’imposer dans ce creneau, c’est France 2. Après la suppression pour cause financière de l’émission de Laurent Ruquier “On n’demande qu’à en rire” (remplacée par des best-of de la même émission...?) et le changement d’horaire de l’émission de l’après midi “Comment ça va bien”, la chaîne reste dans le cafouillage et lance “Jusqu’ici tout va bien”, que l’on aurait pu appeler “Le combat perdu d’avance”. Décriée avant même son commencement, cette émission est un échec d’audience: lancé un mois après les autres, diffusé en direct et présenté par une animatrice qui n’en est pas une, et avec des chroniqueurs dont le potentiel n’est pas utilisé à 50% (même Elie Semoun n’est pas drôle)... c’est plutôt mal parti ! Mais l’avenir nous dira si France 2 a eu raison de persévérer et de croire en cette émission (qui est tout de même assurée de continuer jusqu’à la trêve de Noël). Cette dernière avait justement été critiqué par l’animateur Jean-Marc Morandini dans son émission, également en pré-access sur NRJ12, qui avait déclaré qu’elle ne “durerait pas plus d’un mois”. Et bien lui n’a pas tenu plus de 2 semaines ! En effet son émission “Morandini, télé, people, buzz” (pas égocentrique comme nom) nouvelle version de “Vous êtes en direct” à été supprimée pour cause de mauvaises audiences.

Mais le groupe M6 (qui regroupe entre autres les chaînes M6, W9, Paris Première, 6ster, etc...) prépare sa riposte et projette de lançer un talk show “féminin et à l’américaine” sur la 6,dirigé par Valérie Damidot... Bon, c’est pas que je l’aime pas...mais pourquoi toujours “à l’américaine” ? On est pas bons pour faire comme les américains, alors faut pas essayer ! Et c’est pas fini ! Une autre émission, cette fois pour W9 est prévue, animée soit par Alex Goude (de “La France à un incroyable talent”) ou Jérémy Michalak (qui devrait alors abandonner sa chronique qui doit bien faire au moins 30sec... à “C à vous”, les 2 émissions étant normalement à la même heure).

 

Bref, c’est la guerre dans le PAF, toutes les chaînes étant jalouse du succès de Cyril Hanouna. Même si on peut penser qu’il y a trop de “plagiat”, c’est le jeu de la télévision : essayer de copier son voisin en mieux. Mais il est bien connu qu’il n’est pas facile de se faire un place, surtout quand il y a autant de concurrence... Donc seule l’originalité de tous ces projets pourrons -peut être- faire qu’ils se démarquent.

 

Ma'

 

 

VACANCES AU GOUVERNEMENT: QUI, OÙ, QUAND, COMMENT?!

Réflexions sur le film du bilan 2013.

 

Dans un certain genre de films, à la fin, le héros va toujours trinquer avec ses potes aventuriers et l'histoire se finit toujours par un éclat de rire général (un peu faux-cul, l'éclat de rire), puis tout le monde se farcit l’accolade du voisin. Enfin,  ils partent en vacances, valise à la main et sourire aux lèvres.

 

Mais ça, c'est dans les films.

 

Dans la réalité, le héros (enfin, le personnage principal...Hem hem!) c'est le Président, et ses potes aventuriers, eh ben...Ses ministres . Mais on peut tout de même noter quelques similitudes entre fiction et vie réelle.  A la fin de l'année, l’Élisée et Matignon vont en effet se féliciter du bilan annuel avant les grandes vacances (ironie peu cachée), vont éclater de rire voyant ce que l'opposition trafique, et tout le monde va se farcir l'accolade du soutient en temps de crise. Puis ils partent chacun en vacances (pour ceux qui ont les moyens, bien entendu), la dette grecque à la main et le sourire au CAC 40...

 

Mais que ce passe t-il après ? Où se rendent les ministres, le Président ? Comment ? Quand ?

Nous allons donc nous attacher à la retraite estivale du gouvernement Hollande, et vous le verrez, à d'autres types de gouvernements !

Pour commencer dans un ordre hiérarchique ; François Hollande, mister Président ! Le fort de Brégançon, lieu de villégiature des présidents depuis une cinquantaine d'année, se devait par pure tradition d’accueillir le chef du gouvernement et sa compagne, Valérie Trierweiller. Mais la France est en récession, les caisses sont loin d'être pleines, et il est vrai que les baigneurs préféreront certainement le torse du maître nageur à la bedaine du Président. Toujours est-il que, par souci de proximité et de dépense, François Hollande ne séjournera pas près du sable chaud, et de l'eau à 26°. Il faut dire que sa venue au fort l'année dernière ne l'avait pas forcément enchanté.  

Au lieu de ça, il dormira une semaine chez Stéphane Bern ! Ou plutôt dans la résidence de la Lanterne, à proximité du palais de Versailles..."L'activité continue ! », a t-il annoncé le 3 Août dernier à la presse. En effet, François Hollande a estimé que plus près de l'Elysée il serait, mieux il se porterait ! Selon lui, trop de dossiers importants ne peuvent pas attendre. Ce sont donc à des vacances en mode Métro-boulot-dodo que le Président va devoir s'attendre, et ce à partir du 12 août, date à laquelle il franchira les grilles de la résidence anciennement réservée aux premiers ministres, et rachetée en 2007 par Sarkozy. Mais...Si les premiers ministres y séjournent eux aussi...Jean-Marc Ayreault...François Hollande...Ensemble...Une semaine...Reclus...Dans la nature...Sans rien...Beuâârk ! (Hem hem...Excusez ce bref moment de divagation !). Le Président ne risque t-il pas une surchauffe des circuits ? Au moins, on ne pourra pas dire qu'il n'a rien fichu de ses vacances...Un bon point !

 

Vient ensuite le premier ministre, Jean-Marc Ayreault !

Son choix s'est porté tout naturellement sur la presqu'île de Rhuys, en Bretagne, dans le Morbihan ; puisqu'il y possède une résidence secondaire. Aaaah, la normalité !Il devrait y passer deux semaines , entouré de sa famille proche. Enfin un lieu qui fait VRAIMENT penser aux vacances, au terme où la majorité l'entend ( = pieds dans le sable et tout et tout).

 

Manuel Valls, le ministre de l'intérieur! Pas de grande précision quand à son lieu de vacances, mais on peut supposer d'après diverses sources concordant qu'il se rendra en Provence, vers Aix-en-Provence ou Cannes, et ce 15 jours durant. Stigmate du quotidien pré-estival, Manuel Valls se rendra une fois par semaine en déplacement pour visiter notamment une caserne de pompiers, où l'activité redouble avec les baigneurs imprudents et suicidaires, et les risques de feux de forêts. Encore un qui, au lieu d'avoir des mots croisés dans son transat, va plutôt rédiger un rapport sur les effectifs de la police municipale en 2013...

Pour finir, et vous en conviendrez qu'on ne peut plus logique, notre chère Christiane Taubira se rendra...En Guyane ! Avec le mariage gay, les nuits blanches à l'assemblée, la Garde des sceaux se devait de se dégoter un petit coin de paradis ; c'est chose faite !

 

Voilà ce qu'on pouvait dire principalement sur les vacances gouvernementales...Enfin, les vacances...Pas vraiment le terme approprié ! « Repos entremêlé de visites politiquo-médiatiques et d'une activité professionnelle certes moindre, mais toujours présente » serait alors plus précis quand à la nature des congés. Les baignades seront sans doute remplacées par des meetings, des congrès ou des conférence de presse. Aaah, nostalgie, quand tu nous tiens...Le travail les aura rattrapés !

 

Pour clore cet article, nous all...Mais...Que faites-vous ici, monsieur ? On a pas parlé de vous ? Ah...Désolé, croyez-nous bien, ça ne se reproduira plus ! Où ça ? Très bien, ne vous en faites pas !

 

Désolé de cette interruption...Pour conclure, tous les membres de la scène politique française peuvent se payer (ou presque) les vacances de leur choix. Tous ? Sauf un...Car le billet aller-retour lui coûterait plusieurs milliards d'Euros, et que quand bien même, il collecterait assez de fonds pour son voyage, il ne reviendrait pas avant 2016. Malheureusement, tout une population l'attendait patiemment depuis la présidentielle 2012. Il y en a qui vont être déçus, mais c'est comme ça ! Pauvre Jacques Cheminade* ! Son programme de campagne 2012 prévoyait de coloniser Mars. Un repérage des lieux aurait été le bienvenu, mais hélas son score aux élections présidentielles étant peu élevé (0,25 %...On se demande bien qui a voté!), la collecte de fonds s'est vue impossible ! Il pourra néanmoins trouver refuge chez les frères Bogdanov...Dépaysement assuré !

 

Jo'

*cliquez sur ce lien, et retrouvez une petite blague au sujet de Jacques Cheminade...

La fin d'une bien belle aventure pour tout ces artistes...
La fin d'une bien belle aventure pour tout ces artistes...

"ON N'DEMANDE QU'A EN RIRE"...

...non, vraiment, on veut rire là !

 

 

Après 3 saisons, 6 primes et 2 spectacles au Casino de Paris, l’émission “On n’demande qu’à en rire” a vécu ses derniers sketchs le vendredi 28 juin, lors du dernier prime de la saison. Et malheureusement, l’expression “finir en beauté” ne s’applique pas ici. Premièrement, ce prime était sensé élire le meilleur humoriste de la saison 3, mais il y avait aussi des humoristes des saisons 1 et 2, pas très clair tous ça... Ensuite tous les humoristes devaient parodier une émission, ce qui devenait un peu lassant au bout de quelques sketchs. Mais surtout le pire...c’est que ce n’était pas vraiment drôle ! Ça me fait mal au coeur de dire ça, parce que je suis une grande fan, mais c’est la vérité. Mis à part Donel Jack'sman, Nicole Ferroni et un ou deux autres, c’était globalement raté ! Même les favoris et les “chouchous” comme Antonia, les Décaféinés ou Vérino n'ont pu obtenir les faveurs du jury et du public. Mais pour prendre la défense de certains, les émissions à parodier n’étaient pas évidentes : Vérino s’est retrouvé à devoir faire une parodie de “30 millions d’amis”, et sa tentative de prendre le sketch par un autre angle que celui imposé s’est soldée par des notes moyennes.

Contrairement à l’année dernière, où le suspens était tenu toute la soirée avant de savoir qui était le vainqueur, cette fois ci tout était quasiment joué d’avance. Donel Jack’sman passant dans les premiers et ayant reçu du jury 98/100 points, la seule façon de renverser le classement aurait été que le public n’ai pas été du tout du même avis et avantage un autre candidat, ce qui était peu probable.

Juste une dernière chose sur le prime, ou plutôt sur la récompense. En effet, le premier du prime gagne sa place dans l’émission du samedi soir “On n’est pas couché” dans le créneau de Jonathan Lambert. Enfin quand je dis “gagne sa place”, c’est plutôt “gagne un test” (ce sont les mots de Laurent Ruquier). Et oui, Donel Jack’sman n’est même pas sur de rester plus d’une seule émission, surtout qu’on sait qu’il faut du temps pour se faire accepter du public et prendre ses marques. Sympa Laurent... presque aussi sympa que quand il a dit au Lascars Gays qu’ils n’étaient pas des stars et que leur sketch n’était que de l’autosatisfaction, ou encore quand il a quasiment reproché au réalisateur de l’émission l’erreur d’affichage des scores (à mon avis, les mecs en régie ont remarqué l’erreur quand Ruquier l’a dit la première fois, pas besoin d’en rajouter ! Zeeeeeeeen... c’est pas grave Lolo !).

 Mais l'élément le plus agréable de la soirée, et peut-être même de la saison, c’était bien évidement le sourire de Catherine Barma ! Quoi de plus accueillant, chaleureux et encourageant pour des humoristes rongés par le stress que la mine gaie et joyeuse que la productrice s'efforce de garder tous les jours, pendant les sketches notamment...

 

Pour parler de l’émission plus généralement, on a pu apprendre que des primes se profilaient pour l’année prochaine, mais sans la quotidienne, qui s’arrête. C’est officiel cette fois ! Parce que depuis des semaines, tout le monde entretenait le suspens, surtout Laurent Ruquier qui avait déclaré dans “Touche pas à mon poste” qu’il ne savait rien de l’avenir de Ondar et qu’il n’avait même pas une petite idée (mon œil, tu es juste co-producteur mais tu n’as pas une idée de l’avenir de ton émission...). Franchement, pas besoin d’être spécialiste de l’audiovisuel pour le voir venir : les audiences baissent, les sketchs sont globalement en dessous du niveau de l’année dernière, seulement 3 humoristes par soir au lieu de 4, France 2 qui demande à Laurent Ruquier et Catherine Barma de réfléchir à une nouvelle émission (même si officiellement c’est juste pour voir ce que ça donnerait), les repêchages des humoristes qui sont supprimés, de moins en moins de nouveaux candidats qui sont pris... Autant de signes avant-coureurs qui laissaient depuis longtemps présager la fin du télé crochet. Vraiment dommage, car “On n’demande qu’à en rire” donnait l’occasion à pleins de jeunes humoristes de progresser, de se faire découvrir du grand public...

C’était une émission originale qui reviendra, qui sait, à mon avis, un jour ou l’autre...

LE FESTIVAL DE KAHN

 

Si vous avez fait un détour par l’onglet “Actu” vous aurez peut-être lu notre article sur le Festival de Cannes. Mais, outre la robe de Nicole Kidman, quelque chose (ou quelqu’un devrais-je dire) d’encore plus surprenant à monté les célèbres marche du festival : Dominique Strauss-Kahn.

Alors qu’on penserait qu’il lui serait profitable de faire profil bas juste après la décrétation de non-lieu par la cour de justice et son divorce avec Anne Sinclair, apparemment ce n’est pas son avis ! A noter que la bande-annonce du film “Welcome to New York”, qui est largement inspiré de ses méandres avec Nafissatou Diallo, est sortie récemment (inutile de précisé qu’il est déconseillé aux âmes sensibles) et que les premières images ont été diffusé à la fin du Festival de Cannes. Hasard du destin ? Alors maintenant vous allez me dire : pourquoi serait-il invité au plus grand festival de cinéma du monde ? Et là je vais vous répondre : ce n’est pas lui qui à été invité mais sa nouvelle compagne ! Vous allez me demandez : qui peut bien être sa nouvelle compagne ? Je vais vous dire : Myriam L’Aouffir (il perd pas de temps, fidèle à sa nouvelle réputation). Mais cessons ce questions-réponses. Le nom de Myriam L’Aouffir vous est sûrement inconnu, et donc vous allez me demander pourquoi elle était à Cannes (c’est vraiment la dernière question ce coup là). En fait, si vous ne la connaissez pas, c’est parce qu’elle n’est pas actrice comme...Nicole Kidman (élue personnalité préférée du site Médiados), chanteuse ou réalisatrice... Elle est en vérité la Responsable Communication online & Social Media Marketing Manager

En clair, c’est une des cadres de l’empire France Télévisions, chargé de la communication, ce qui explique ses places pour la montée des marches (et oui, quand on bosse à France Télé, on a des places pour Cannes... mais malheureusement pas à Médiados!). Elle à donc tout naturellement décidé de ramener son compagnon avec elle au Palais des Festivals.

C’est donc comme ça que l’on a pu décourvir Dominique Strauss-Kahn, tout sourire, sur la Croisette samedi 25 mai 2013. 

Si, l'habit fait le moine ! (et on en profite pour vous dire que si vous cliquez sur l'image, vous serez dirigé(e) vers un autre article sur la téléréalité!)
Si, l'habit fait le moine ! (et on en profite pour vous dire que si vous cliquez sur l'image, vous serez dirigé(e) vers un autre article sur la téléréalité!)

"LIBÉ, GONFLÉ !"

 

Un portrait, une photo, une 4ème de couverture...C’est ce à quoi a eu droit la désormais célèbre Nabilla Benattia.

 

Et pas dans n’importe quel journal ! Dans un quotidien tiré chaque jour à plus de 120 000 exemplaires et lu en ligne par 4 millions de personnes, j’ai nommé “Libération”.

Autant de personnes qui n’auront pas pu louper ce portrait, presque touchant, de la “star montante de la télé-réalité”, de “l’égérie” des Anges de la télé-réalité. Je ne sais pas lequel de ces termes est le plus inapproprié. Qu’on qualifie de “star” Nicole Kidman ou, pour rester en France, Sophie Marceau et qu’on dise que Emma Watson est l’égérie de Lancôme... Mais que Nabilla, car il est coutume dans la télé-réalité d’appeler les gens par leur prénom uniquement, soit considérée comme une star car elle a fait le buzz et qu’elle a déposé sa célèbre phrase comme une marque, c’est largement exagéré.

 

Mais revenons au portrait de Libé. Elle déclare avoir “rangé le cartable" parce qu’elle ne s’y retrouve pas «côté artistique». Je ne sais pas si se balader avec des shorts qui virent plus aux sous-vêtements ou cracher sur un contrôleur est vraiment artistique ! Mais, ne l’oublions pas, la belle aime le mannequinat. Elle explique justement qu’elle est partie en Corée du Sud à 15 ans pour son premier contrat, avec l’accord de sa mère... Il faut avouer qu’elle est plutôt du genre à faire tourner la tête des garçons. Nabilla de s’arrête pas là : elle participe à "l’Amour est aveugle" ! Où est le problème me direz vous. Il n’y en a pas... Mis à part qu’elle a dû mentir à la production Endemol car elle était mineure. Toujours avec l’accord de sa mère, du moins j’imagine . . . et j’espère.

 

Le titre de ce portrait est “Nabilla, gonflée”. Je confirme ! Car pour expliquer pourquoi elle monnaie ses apparitions en boîte de nuit pour arrondir ses fins de mois, elle justifie : “Les chanteurs font bien des concerts et les comiques, des spectacles.” Personnellement je ne vois pas où elle veut en venir. Les concerts pour les chanteurs et les spectacles pour les comiques, ça fait partie de leurs métiers non ? En quoi apparaître en boîte de nuit est celui d’un. . . mannequin ? Même si ce n’est pas vraiment pour sa carrière professionnelle que le grand public l’aime et la connaît.

 

“Je pensais que mon physique était mon attrait numéro 1 mais ma personnalité a pris le dessus.” déclare t-elle pour finir. C’est vrai, elle ne se prend pas la tête, elle dit ce qu’elle veut quand elle veut, ce qui lui traverse l'esprit. Mais n’en fait-elle pas un peu trop ? Ne se fait elle pas passer pour plus bête qu’elle n’est, hein ? “La guerre de 78” c’est un peu gros... Mais ses plus grand fans diront que oui, techniquement en 1978, on était en pleine Guerre Froide. Mais je ne pense pas que tous les fans de Nabilla Benattia soit férus d’histoire...

 

Pour conclure, je ne dirais pas qu’il ne faut pas aimer Nabilla, bien que je ne voie pas en quoi elle peut être un exemple pour la jeune génération (ni elle ni les autres candidats de ce genre d’émissions). Mais Libération à tout de même mis 2 mois pour obtenir une interview, 2 mois ! Perso, je ne les ferais pas attendre aussi longtemps. Je trouve aussi que Nabilla ne mérite pas, du moins pas tout de suite, de faire 3 pages dans Libé. Car cet article ne reflète QUE mon avis, alors si vous n’êtes pas d’accord (n’hésitez pas à me le dire, avec des arguments, grâce à l’onglet “Contactez-nous) ne vous dites pas “Ce site est nul, ils disent des trucs nuls, je ne suis pas d’accord” etc... Vous serez surement d’accord avec d’autres articles !

 

Mais si la carrière et la notoriété de Nabilla se maintiennent, là on reparlera peut-être de faire une couv’ d’un grand journal.

 

D’ici là advienne que pourra...

Vous vous embêtez? Visionnez donc ce magnifique diapo! (si vous n'arrivez pas à le lire, cliquez sur actualiser)


Écrire commentaire

Commentaires : 0